La véritable histoire de la marque Vitamine C. !

Pour ce premier article de blog, j'ai choisi de commencer par le commencement ! C'est à dire, vous parler de ce qui se cache derrière la marque #storytelling


Tout à commencer en 2012, ou presque !


J’ai créé mon entreprise en 2012, voici donc 9 ans, en Bretagne ! Presque une décennie consacrée aux bijoux (plus si on compte les 5 années d’études pour concrétiser ce beau projet !), le temps passe vite non ?!

Mais il y a 9 ans, au lancement de mon activité, je confectionnais des bijoux sous une autre identité, un autre univers. En effet, les bijoux étaient contemporains (comprendre modernes, minimalistes et fabriqués en pièces uniques), en argent 925 et plaqué or. Pour ceux qui me connaissent personnellement, cette marque était éponyme : Clémentine Manuel.

Bref, cette marque a existé 7 années, puis je l’ai mise en pause (je reviens sur les raisons plus loin...).



En 2015, nous avions créé avec des copines créatrices une boutique saisonnière sur la pointe du Finistère. Cet été là, j'étais enceinte de mon premier petit garçon ! A ce moment-là, j’ai eu envie de plus de fraicheur, de plus de spontanéité, de couleurs, de matières, de m’amuser en somme, ne pas me sentir enfermée dans un style propre. Sans contrainte matérielle ni psychologique, j’ai pris le parti de créer des bijoux qui me faisaient plus de bien, plus légers, plus moi peut-être, inconsciemment.

Et ce fut une révélation : le public était réceptif, a beaucoup aimé ces « petits bijoux » faciles à porter pour l’été, frais… en contrepartie, mes bijoux contemporains ont été « boudés ». Ce n’était pas grave, puisque je n’avais pas fait de plan sur la suite des aventures "bijoutées". Je veux dire par là que je n’attendais "rien" de ces créations fabriquées le temps d’un été, j’avais juste envie de me faire plaisir le temps d’une saison...


La rentrée est arrivée, j’ai accouché d’un petit garçon #joiebonheur, j’ai repris mes outils, mes matières premières précieuses etc… J’ai rangé mes créations colorées pour attendre le prochain été...

Et me voilà repartie l’été suivant a lancer une petite collection (de plus en plus grande dites donc), toujours sans nom défini, c'est à dire que je les vendais un peu comme ça, sans grande réflexion (tant qu’à faire ahahah !), a les commercialiser, ne vendre quasiment que des bijoux fantaisies !!! Quand j'y repense, c'était assez dingue que le public accroche autant !


Le début d'une belle aventure


A la fin de cet été 2016, j’avoue être très enthousiaste à l’idée de continuer, même pour d’autres saisons, puisque j’avais finalement ouvert une porte où tout était possible !

J’ai attendu tout de même quelques mois avant de les proposer à une boutique. En réalité, j’ai proposé d’abord ma marque éponyme ! La gérante de cette boutique aimait beaucoup. Sa clientèle n’a pas été très réceptive malheureusement…

Un jour, je lui parle de « mes petites bidouilles » que je fais « à côté ». Attirée telle une mouche hihihi, elle adore, me propose de m’acheter tout ce que j’ai à l’époque 😱 C’est à partir de là que j’ai eu envie de donner un nom, une identité à ces créations, qui étaient en train de sortir du cadre estival. Notre collaboration était de plus en plus intéressante, ses commandes régulières et de plus en plus grandes.

J’ai alors brainstormé une liste de noms qui faisaient sens pour moi, qui aillent avec l’univers des bijoux colorés que je créais. Et puis, le nom Vitamine C. est sorti plus évident que les autres !


Pourquoi ce nom d’ailleurs, que signifie-t-il pour moi ?


Ce nom, je le vois telle une cure (de vitamines donc !), quelque chose qui nous fait du bien, pire : dont nous avons tous besoin au quotidien ! Un shoot, une dose de bonheur (bon pour la santé off course 😂).

Très sensible à la couleur, une bonne partie du travail que j’entreprends avec cette marque de bijoux est basée sur la colorimétrie. Sans elle, j’ai tendance à trouver les bijoux plus fades. Je ne prétends pas fabriquer des bijoux tape-à-l’œil, outranciers. J’applique la juste dose de couleurs. Donc toujours sur cette histoire de vitamines. Les vitamines sont symbolisées par la couleur.

Et le C. de ce nom n’y est pas pour rien non plus. Puisque mon prénom est… Clémentine.


Des bijoux audacieux, kesako ?


Des bijoux pour oser être qui l’on veut, des bijoux qui osent, du pétillant, de la prise de risque (pas non plus des risques dingues hein !)…

Ainsi, la boucle est bouclée !


Garde alternée créative


Ainsi, durant 2 années entières (de 2017 à 2019), je me suis consacrée à travailler sur mes deux marques en parallèle : 1 semaine sur deux en gros : de la garde alternée 😅

Vous le savez peut-être mais l’histoire de Vitamine C. a débuté en Bretagne, dans le Finistère. Puis, un jour, mon compagnon m’a annoncé qu’il était muté en Guyane (j'en parlerais dans un prochain article) !


Il a fallu que je prenne la décision de n’emmener qu’une partie de l’atelier avec moi. Et, là ce fut une évidence ! J’ai mis en sommeil une partie de mon travail autour du Bijou argent. J’ai pris ça comme une mission : soit j’arrive à développer Vitamine C., je m’éclate et au retour en métropole je ne me consacre plus qu’à ça, soit je reviens à mes premiers amours …

Notre retour est prévu dans un peu plus d’un an et j’avoue avoir déjà ma petite idée de la suite que je veux donner à mon avenir professionnel 🤫 Bien sûr, je garde un peu de mystère à la suite de l’histoire... En plus je suis une grande superstitieuse… mais je peux tout de même vous dire que j’ai de grands projets.


Ce que je construis au quotidien, c’est pour vous apporter du beau dans vos quotidiens et également pour que ma petite famille puisse vivre de cette belle passion 💖… Alors je vous dis ici un grand merci à vous !

Et vous, quel avenir vous avez envie de donner à Vitamine C. dans un an, deux ans, dix ans ?



N’hésitez pas à m’écrire (mail, contact, réseaux sociaux...), cela me fait toujours plaisir d’avoir vos impressions, commentaires, etc…

19 vues0 commentaire

✨ Les voyageurs en provenance de Paris sont invités à embarquer pour le vol 432 PARIS-CAYENNE !